DIY sac seau minimaliste (presque sans couture)

RICOH IMAGING

Je suis une fille. Ouai, jusque là pas de scoop. Mais en tant que bon gros cliché ambulant, j’adore les sacs. Et les chaussures aussi. Vous avez compris, aujourd’hui c’est donc de sacs dont je vais vous parler (promis dès que j’apprends à fabriquer des chaussures je fais un post…)

Des sacs on en a jamais assez. Et puis il y a la forme (je suis carrément partisane du less is more en matière de sacs) la taille (histoire de pouvoir trimballer son nécessaire pratique en cas d’attaque de zombies) ils ne doivent pas être trop lourds, et doivent pouvoir se porter avec à peu près n’importe quoi dans la vie de tous les jours (sauf « exceptions » on est d’accord!). Bref, les sacs, c’est compliqué.

Quand je m’amusais à fabriquer cette boite: https://wherebeesare.wordpress.com/2015/01/19/les-petits-sables-citron-pavot-avec-de-lamour-dedans/ je me suis surprise à penser que la forme serait drôlement chouette en sac à main… Et puis ça me faisait légèrement penser à un sac signé Roland Mouret que j’avais repéré dans un vieux ELLE piqué à ma maman (ne me jetez pas la pierre je suis sûre que vous le faites aussi!). Il ne m’en fallait pas plus, je me suis lancée!

Pour ce DIY du Sac qui pouvait transporter une maison sans en avoir l’air il vous faut:

RICOH IMAGING

Du similicuir (pour le premier essai je me suis dit que c’était moins dangereux… le prochain je le tente en CUIR!) / du tissu noir pour la doublure / des œillets en kit / de la chainette / de la colle néoprène.

J’ai d’abord tenté un prototype en papier, sur la base du patron de la boite, que j’ai modifié, pour obtenir un volume rectangle . Ainsi j’obtiens des cotés de 10cm et des faces de 22 cm le tout sur 35cm de hauteur. Ça donne ça:

RICOH IMAGING

( dans la version finale, j’ai supprimé le rabat triangulaire qui ne servait pas à grand chose et alourdissait le sac)

A présent il vous suffit de démonter le « prototype » dont vous serez satisfaite (j’imagine que je m’adresse à des nanas, elles aussi mordues de sac à main, alors messieurs, je vous prie de ne pas m’en tenir rigueur) et de le reporter sur votre similicuir.

RICOH IMAGING

On découpe et on se prépare à « voir révélée » une astuce de sioux… Oui oui oui, vous avez bien lu… Je vais vous apprendre à « tricher ».

En ce qui concernait la boite, si vous vous rappelez, on venait plier le papier rigide. Le tissu ça ne se plie pas malheureusement… Sauf que… Le similicuir ça n’est ni plus ni moins que du plastique! Et quand on le chauffe, le plastique, ça fait quoi?! Et bien ça prend une forme différente! Oui Madame! (pardon Monsieur).

Vous n’avez plus qu’a vous saisir de votre fer à repasser et à marquer les plis (à l’envers bien entendu! a moins que vous ne vouliez que le plastique reste collé sur la semelle de votre fer!) pendant quelques secondes sur position fer chaud, mais sans vapeur.

RICOH IMAGING

Une petite couture en haut et sur les pointes triangulaires et le tour est joué!

Il ne vous reste plus qu’a assembler votre « boite sac »! J’avais utilisé de l’adhésif double face pour les boites, ici j’ai décidé d’utiliser de la colle néoprène. Si vous n’en avez jamais utilisé je vous conseille de vous renseigner un petit peu. Il s’agit d’une colle de contact, qui ne s’utilise pas de la même manière que les colles traditionnelles, mais rien de bien compliqué tout de même!

RICOH IMAGING RICOH IMAGING RICOH IMAGING RICOH IMAGING

Réalisez ensuite votre doublure, et fixez là sur les rebords intérieurs à l’aide d’un petit point caché.

RICOH IMAGINGRICOH IMAGINGRICOH IMAGINGRICOH IMAGING

En vous aidant d’une grosse aiguille pointue, déterminez l’emplacement de vos œillets.

RICOH IMAGING

Pour poser les œillets, rien de plus simple! On découpe un petit trou dans le tissu, on positionne l’œillet sur l’endroit et on fixe à l’aide de l’outil fourni dans le kit et d’un marteau. Un jeu d’enfant!

RICOH IMAGING RICOH IMAGING RICOH IMAGING

Il ne vous reste plus qu’a créer votre anse! Personnellement je la voulais un peu large. J’ai donc utilisé deux morceaux de 6cm (repliés en 3) que j’ai  fixé entre eux avec de la colle à nouveau. Veillez à bien laisser 3cm de part et d’autre de votre anse au moment du collage, afin de pouvoir y insérer la chainette par la suite!

RICOH IMAGING RICOH IMAGING

Insérez votre chainette dans les œillets, puis glissez la dans la anse et fixez à l’aide de petits points.

RICOH IMAGING RICOH IMAGING

RICOH IMAGING

TAAAAAAddAAAAAAA !!!!

RICOH IMAGING RICOH IMAGING RICOH IMAGING

RICOH IMAGING

J’ai réussi à faire rentrer à l’intérieur:

Un compagnon/ Une trousse de maquillage/ Un livre poche/ Un moleskine/ Un cahier de brouillon/ Mon trousseau de clefs/ Mon portable/ Mes clopes/ Une crème pour les mains/ Un paquet de kleenex/ 3 stylos. L’essentiel quoi.

Et vous? Vous mettez quoi dans vos sacs à main?!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Génial! Bravo j’adore!
    Mathilde

    J'aime

    1. baioalexandra dit :

      Merci Mathilde! je retrouverais peut être mon sac dans les rues de Paris et de Bordeaux alors!

      Aimé par 1 personne

un petit mot doux? c'est ici!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s