Tutoriel // DIY des vases en bouteilles de vin coupées et upcyclées

Si il y a bien quelque chose que je déteste, c’est ce fameux moment ou l’on se rend au « bac de recyclage du verre ». Souvent sapées comme des peintres, on se dirige penaude devant la benne, on veille à ce qu’il ne soit pas trop tôt, mais pas trop tard non plus, on a peur d’être reconnue et de devoir justifier bêtement la quantité de bouteilles vides à recycler… « Ou la la… ça faisait longtemps que je ne m’en étais pas occupé… héhé… » La vérité vraie, c’est que les apéros vont bon train chez vous! A chaque « chkliiing » c’est tout le poids de votre alcoolisme non avoué qui résonne… Sous les regards réprobateurs de vos voisins, vous effectuez cette sale besogne vite fait bien fait, et rentrez chez vous la tête enfoncée dans les épaules….

Teut teut teut…. J’ai LA solution pour ne plus avoir à recycler vos bouteilles de vin (de bière, de téquila, ou de jus d’abricot bio- chacun ses vices-) il suffit de les UPcycler!

Il y a quelques temps j’étais tombée sur les créations de la jolie marque Qdebouteilles qui crée des vases et autres verres à partir de bouteilles de vin et j’ai eu envie de me frotter à l’exercice de la découpe de verre…créations de la marque Qdebouteille

Pour ce DIY des vases qui servent d’excuses pour boire de bonnes bouteilles, il vous faut:

Des bouteilles en verre (vides!) // De la laine // De l’alcool à brûler // Un briquet // Un grand récipient remplis d’eau et de glaçons // Du papier verre

En préambule je vous dirais tout de même d’être super prudent. Vous allez manipuler du verre coupant, du feu et des produits inflammables… Je ne saurais trop vous conseiller donc, de réaliser ce tutoriel une fois l’ivresse du doux nectar contenu auparavant dans votre bouteille dissipé…

D’autre part, je dois vous avouer également que la technique que j’ai employé n’a pas été efficace à coup sûr… Parfois cela fonctionnait immédiatement, parfois non… Sans que je n’ai réussi à y trouver d’explications (il ne s’agissait pas de qualité ou d’épaisseur de verre puisque mes « succès » étaient tous différents, il ne s’agissait pas des produits inflammables utilisés non plus puisque j’ai respecté les mêmes étapes… bref je suis assez confuse! Si vous avez une explication je suis preneuse! ) mais vous commencez à me connaître aussi et à savoir que je suis une personne obstinée… J’ai été persistante et suis assez contente du résultat!

Etape 1:

Imbibez votre laine ou cordelette dans un récipient rempli d’alcool à brûler. Enroulez puis attachez fermement celle-ci  à la hauteur à laquelle vous désirez couper votre bouteille. Coupez les excédents.

Etape 2:

A l’aide d’un briquet et en prenant toutes les précautions possibles (cheveux attachés, zone de travail débarrassée etc…) enflammez la mèche et tournez doucement votre bouteille en la tenant par le goulot. Le but étant que la laine brûle uniformément pendant au moins 20 secondes. Plongez ensuite votre bouteille enflammée dans un récipient remplis d’eau glacée. C’est le choc thermique qui va provoquer la coupure nette du verre.

Pour cette étape, malheureusement, je n’ai pas réussi à prendre de photos en même temps que je faisais brûler ma bouteille… voici un lien vidéo qui pourra vous être utile.

Etape 3:

Nettoyez ce qui deviendra votre super vase. Poncez le pourtour avec du papier verre (là encore précautions oblige… l’expression « coupant comme du verre » à réellement du sens les amis…) et tentez d’égaliser les éventuelles « dentelles » de la brisure du verre.

 

TaaaaAAAaddAAAAAaaa !!!

 

La série photo qui illustre cet article a été réalisée par Charlène Pélut dont vous commencez à connaître le travail en photo de mode… 🙂 Un grand merci à elle pour cette jolie séance photo objet dont il se dégage une si belle chaleur!

Vous pouvez réaliser un seul de ces vases ou jouer de l’accumulation (en fonction du nombre de bouteilles dont vous voulez vous débarrasser discretos… 🙂 ) J’imagine très bien un chemin de table, courant sur toute la longueur de celle ci, avec quelques fleurs et brins de gypsophyle ou d’eucalyptus. Une belle nappe blanche, l’argenterie du dimanche et le tour est joué!

Les bouquets photographiés ont été réalisés avec une botte de lisianthus, quelques fleurs exotiques ainsi que des fleurs et roseaux sauvages (j’ai toujours un sécateur dans la boite à gants de ma voiture 🙂 ). J’adore les fleurs et je compose très souvent des bouquets de ce type. Je me demandais si cela vous dirais un article dans lequel je vous donnerais mes conseils de réalisations de bouquets… Donnez moi vos retours! Je suis impatiente de vous lire!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ton intro m’a tué 😂
    Très cool DIY, je ne connaissais pas la méthode, j’avais envie de tester mais je pensais le faire avec une Dremel et je le sentais pas trop trop … Clumsy bonjouuuur ^^

    J'aime

    1. baioalexandra dit :

      @maria ahahah !sur un malentendu on ne sait jamais! par contre j’étais aussi tombée sur cet engin:https://vivredemain.fr/kinkajou-coupe-bouteille-verres/ … ça peut être aussi une solution! bisettes

      J'aime

un petit mot doux? c'est ici!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s