DIY « bucket bag »en cuir croco, facile et sans patron

Il parait que les sacs à main des femmes en disent beaucoup sur leur personnalité… Leurs formes, leurs tailles, leurs coloris, leurs matières et leurs contenus sont autant de codes (que nous voulons bien laisser apparaître…) à déchiffrer ou à laisser en suspens, c’est selon… Je suis toujours amusée face à la réaction de mon compagnon lorsque je lui demande de fouiller dans mon sac pour me faire passer quelque chose qui se trouve à l’intérieur… L’horreur sur son visage dans un premier temps, osera-t-il? Osera-t-il pas l’intrusion dans ce monde si mystérieux?… Puis le renoncement résigné lorsqu’il me tend l’objet maléfique et bordélique en disant « tu trouveras certainement mieux que moi »…

Je ne vais pas déballer mon sac par ici (mwahaha…)  mais le fait est que je suis plus du genre Mary Poppins que minaudière… Sorte de trousses à outils que je rêverai sans fonds, j’aime mes sacs à main profonds, histoire de pouvoir transporter tout ces petits « au cas où… » que je trimballe en permanence. C’est la raison pour laquelle j’affectionne particulièrement la forme « bucket » appelé également bourse ou seau.

Coté matière, j’étais tombée sur un morceau de cuir au tannage végétal travaillée façon croco dans ce joli coloris cognac chez Fages & Aiglon dont les entrepôts (AKA caverne aux milles merveilles) se trouvent près de chez moi. Le cuir était très épais et j’avais quelques appréhensions à le travailler avec un machine à coudre non professionnelle, mais en utilisant une aiguille « spécial cuir » neuve, tout s’est très bien passé et je suis ravie du résultat!

Si vous avez quelques appréhensions ou si vos convictions personnelles vous empêchent d’utiliser du cuir,  vous pouvez faire un essai ou réaliser ce tutoriel avec un simili-cuir ou un tissu un peu épais, type tissu d’ameublement. Il vous faudra simplement prévoir d’ajouter des oeillets en guise de finition! Et puis si vous êtes du genre minimaliste XXS divisez les dimensions de ma création par deux ! Ainsi tout le monde peut y trouver son compte!

Pour ce DIY qui à plus qu’un tour dans son sac, il vous faut:

Un morceau de cuir de 40x87cm // 4 bandelettes de 1,5x60cm // Un fermoir boucle en laiton doré // Une pince perforatrice à cuir // Des aiguilles de machine à coudre spéciales cuir // Du fil ultra résistant // Un morceau de tissu de la même dimension pour la doublure// Un cordon coordonné en cuir // Un morceau de ruban en gros grain.

Etape 1:

Aidez vous du schéma ci-dessous pour la découpe de votre morceau de cuir.  Repliez en deux et piquez les deux cotés.

 

Etape 2:

Repliez le sac afin de rabattre les cotés sur le dessous toujours sur l’envers. Piquez à la machine et retournez sur l’endroit.

 

 

Etape 3:

 

Réalisez les mêmes étapes pour la doublure et venez la glisser à l’intérieur de votre sac. Je n’ai pas réalisé de poches intérieures car je ne m’en sert jamais, mais vous pouvez facilement en ajouter à votre création si le coeur vous en dit!

 

Etape 4:

Repliez et faites un ourlet. En guise de finition j’ai par la suite ajouté un morceau de gros grain sur le haut de mon sac… Mais j’ai bêtement oublié de photographier cette étape. Idem pour la fixation de la bandoulière… mais je vous rassure, rien de sorcier!  Les bandoulières ont simplement été cousues de chaque coté du sac, et le gros grain a été replié en deux, comme on le ferait avec du biais, et cousu au ras plus près du bord avec une piqûre simple!

Pour ce qui est des bandelettes de bandoulières, superposez deux bandes collées entres elles avec du ruban adhésif double face et réalisez une piqûre de chaque coté. Terminez en pointe une des deux extrémités et glissez votre fermoir en laiton dans la seconde.

Perforez le tour de votre sac afin d’y glisser le cordon de cuir qui servira à la fermeture en coulissant !

 

 

TAaaadddAAAaa !

Merci à  Charlène Pélut qui réalise une fois de plus une série de photos dignes d’une grande marque de maroquinerie , ainsi qu’a Studio Maison Mardi pour cette magnifique illustration de feuille de palmier réalisée grâce à un robot traceur au feutre pointe fine sur papier. Vous pouvez suivre leurs actualités sur Instagram ici et