DIY jupe plissée midi sans patron

« Une jup’ plissée queue-d’cheval à la sortie du lycée » chantait l’autre… Et longtemps elle est restée avec cette image là… L’écolière de bonne famille avec son indissociable blazer bleu marine, voire carrément Tatie Germaine lorsqu’elle se met sur son 31 pour un baptème …

Et puis la mode… L’éternel recommencement, toussa toussa, la voila depuis quelques saisons déjà, présente dans toutes les enseignes, des plus pointues aux plus « bon marché »…  A tel point que cette pièce, autrefois un peu difficile à assumer, est devenue un véritable « intemporel basique » à posséder!

Cette histoire de plis n’était pourtant pas gagnée… D’ailleurs son « invention » est assez partagée d’après ce que j’ai pu lire: de Mariano Fortuny, Madame grès ou  Jean Patou on lit ici et là des choses très différentes sur le sujet… En revanche tout le monde est unanime pour dire que c’est Issey Miyake, le génie japonais de la mode, qui avec sa collection « pleated please » remet sur le devant des podiums les plis longtemps oubliés.

Plisser un tissu (afin qu’il le reste) est une entreprise longue est délicate… Les maisons de haute couture font d’ailleurs appel à des maitres plisseurs qui oeuvrent en véritables artistes pour créer des robes origamis, légères et aériennes, comme prêtes à s’envoler. Il demeure aujourd’hui très peu de maison capables de réaliser de véritables plissés soleil, mais la plupart sont établies en France.

D’ailleurs, le plissé soleil, c’est quoi?

Il s’agit d’un textile placé dans un moule en carton, puis « cuit » à l’étuvé pendant 1h à 1:30 afin de marquer le plis de manière définitive… Il existe quantité de plis (plats, roseau, fantaisie, cristal…etc) mais la technique employée est toujours là même…

J’ai réalisé ma jupe avec un tissu déjà plissé (avec un procédé industriel à en croire le prix au mètre…) mais si vous désirez plisser vous même votre tissu, sachez que c’est tout à fait possible… Probablement très long, mais hyper satisfaisant j’imagine! Je vous met ici un lien (en anglais mais totalement compréhensible) d’une vidéo qui montre comment réaliser soi même sa planche à plisser.

Si le sujet vous intéresse je vous conseille d’aller faire un tour chez Cha’s Hands un blog que j’aime beaucoup, et de jeter un coup d’oeil à son plissé réalisé dans un tissu lamé…

Materiel:

  • de l’élastique
  • 70 cm de tissu plissé (pour une longueur midi)
  • du fil, une machine à coudre, des épingles, une paire de ciseaux et une machine à coudre

Etape 1:

 

Coupez votre tissu en afin que les plis soient positionnés dans le sens de la longueur. Soit deux découpes de 70cm sur 72 cm. Assemblez endroit contre endroit les bords, de préférence à l’intérieur d’un plis afin que cela soit invisible par la suite et créez un genre de « tube plissé ». Surjetez éventuellement les bords ou réalisez un point zig zag si votre tissu à tendance à « filer ».

Etape 2:

Lorsque j’ai imaginé cette jupe, j’avais à coeur que les plis restent parfaitement formés … Ce qui m’a un peu compliqué la tâche … Si vous êtes moins obsessionnelle que moi, un ourlet suffisamment large afin d’y glisser un ruban élastique à l’intérieur et le tour est joué… Si vous voulez également de jolis plis:

 

Maintenez les plis fermés sur l’avant de votre jupe (pas sur la totalité car on veut pouvoir disposer d’un peu d’aisance à l’enfilage de la jupe…) à l’aide d’épingles  et réalisez deux piqûres qui fixeront le positionnement des plis. réalisez un ourlet large en laissant quelques centimètres non cousus.

Etape 3:

 

Insérez l’élastique, ajustez la tension , fixez en utilisant un point Zig Zag serre et refermez les quelques centimètres non cousus.

Vous pouvez à présent réaliser un ourlet. Pour ma part j’ai décidé de garder les bords francs car je craignais qu’un ourlet n’alourdisse le tombé de ma jupe. Le tissu que j’ai employé étant un polyester j’ai simplement « brulé » (avec une grande précaution!) les bords afin que celui ci ne s’effiloche pas .

TaaaaaAAdAAaaa !

 

Coté style on évitera tout de même le chemisier à lavallière pour privilégier un tee-shirt un peu rock, un pull en coton loose ou un body sport.

Un perfecto qui marquera visuellement la taille afin de vous faire gagner quelques (faux) centimètres est également encouragé ! Rangez moi ce trench burberry et ce serre tête sous peine de prendre dix ans dans la vue!

Coté chaussures, les éditos nous assènent que le meilleur ami de la jupe plissée est la basket décontracté… Désolé les gars mais ça n’est clairement pas flatteur… Aux beaux jours une paire d’espadrilles compensées dédramatisera le coté da-dame mais en attendant c’est bel et bien sur l’escarpin que j’ai misé 😉

Pour la queue d’cheval ensuite… c’est vous qui voyez!

Merci à ma #partnerincrime préférée Charlène Pélut pour ces jolies photos de ma jupe plissée ❤